Hol’autisme, la réalité mixte au service des enfants atteints d’autisme

Et si les enfants atteints de troubles autistiques pouvaient se familiariser avec un monde virtuel avant d’affronter le monde réel ? C’est le projet développé par Actimage : Hol’autisme. Nous avons échangé avec Nicolas Vidal, project manager, pour en savoir un peu plus.

Hol’autisme, des applications dédiées à l’apprentissage

On le sait, les personnes atteintes de TSA (Troubles du Spectre Autistique) ont de vraies barrières, parfois plus ou moins difficiles à franchir, avec le monde réel. Leurs difficultés à décoder les codes sociaux et à exprimer leurs émotions les met en marge d’une société très peu sensibilisée sur le sujet.

Malgré tout, de nombreuses méthodes, peu à travers le jeu, ont déjà été développées afin de les aider dans leur apprentissage.

C’est le cas du projet Hol’autisme qui, reposant sur la réalité mixte, est parti du constat suivant : les enfants autistes, sont bien souvent très à l’aise avec les nouvelles technologies, un univers cadré et où le monde est beaucoup plus facile à aborder.

Mais la réalité mixte, c’est quoi exactement ? On peut parler de réalité mixte lorsque se mêlent objets physiques et digitaux dans un univers virtuel.

illustration de l'application hol'autisme

Hol’autisme repose sur la technologie de Microsoft, le casque de réalité mixte HoloLens, permettant de créer un monde virtuel adapté aux enfants autistes. Avec Hol’autisme, l’enfant se retrouve maître de ses actions et peut ainsi travailler sur des problématiques ciblées.

De plus, grâce à ces applications, l’enfant peut se retrouver autant de fois que nécessaire dans certaines situations, ce qui constitue un moteur de progrès.

Par exemple, les personnes autistes présentent  des difficultés à appréhender leur environnement spatial. Hol’autisme a donc développé une application permettant de travailler sur ce sujet. L’application « Pop Balloons » permet à l’enfant de se déplacer dans la pièce afin d’éclater tous les ballons virtuels s’y trouvant.

Hol’autisme – Pop Balloons presentation from Actimage on Vimeo.

 

Mais ce n’est pas tout, Hol’autisme propose également une autre application permettant aux enfants atteint de Troubles du Spectre Autistique d’apprendre à décrypter et reconnaitre les émotions. L’application s’appelle Smile et c’est assez fascinant :

Hol’Autisme – Smile from Actimage on Vimeo.

Grâce à cette belle invention, Actimage a été Lauréat du concours d’innovation French IoT 2017.

3 questions à Nicolas Vidal, project manager Hol’autisme

  • Comment vous est venu l’idée de créer ce dispositif à destination des personnes atteintes d’autisme ?

« Le projet a été initié par Actimage et des personnes travaillant dans des IME (Institut Médico Éducatif) et donc en contact permanent avec des enfants atteints de TSA (Troubles du Spectre de l’Autisme).

Ce projet regroupe trois types de professions : des scientifiques, des éducateurs spécialisés, et des personnes travaillant chez Actimage, une entreprise d’IT (Technologie et information).

Nous sommes partis du constat que la plupart des méthodes utilisées dans l’apprentissage des enfants autistes n’avaient pas été renouvelées depuis 1987, or, les nouvelles technologies nous offrent la possibilité d’y remédier. En effet, ces nouvelles technologies créent un champ des possibles pour ces enfants, qui leur permet d’évoluer dans un univers cadré et invariable aux humeurs de leur interlocuteur, un problème qu’ils rencontrent dans leur vie quotidienne. »

  • Cette nouvelle technologie est-elle en phase de test ou déjà distribuée ?

« Hol’autisme est actuellement en phase d’essai clinique afin de valider tous les postulats scientifiques.

L’objectif d’Actimage est que cette étude clinique soit finalisée en 2019 afin de pouvoir distribuer l’application à la fois dans les IME, dans les hôpitaux mais aussi directement dans les familles, à la seule condition qu’elles soient équipées d’un casque en réalité mixte. »

  • Quelles évolutions souhaitez-vous pour Hol’autisme ?

« Nous aimerions que l’impact positif des nouvelles technologies soit reconnu et que notre solution santé puisse être plus largement soutenue, afin de continuer les recherches scientifiques et développer de nouvelles applications pour compléter Hol’autisme.

Enfin, l’objectif à long terme serait d’apporter des éléments pertinents favorisant la rapidité et la précision du diagnostic des enfants atteints de TSA. Pour cela, nous intégrerons à notre outil des algorithmes d’intelligence artificielle qui « compareront » les nouvelles données aux données déjà récoltées et analysées.  Notre solution permettra également de différencier une personne présentant des troubles du spectre autistique d’une personne dite neurotypique et, à terme, placer le trouble d’un apprenant sur le spectre autistique et prédire son évolution au cours du temps. Nous aimerions également que Hol’autisme devienne un vrai complément dans la prise en charge de ces enfants par les équipes médicales ou encadrantes dans les IME. »

Nous souhaitons beaucoup de bonnes choses à ce joli projet !

Plus d’infos : site Actimage

 

 

Alexandra
À propos de l'auteur

Dite la reine du Burger Quiz, Alexandra aime les Sims et les tableaux excel. Le jeu et la santé la passionnent !