Naissance du premier bébé Pokémon Go !

4 août 2017. Un an après le lancement de Pokémon Go.

*

Le matin

Mon réveil sonne. J’appuie pour l’éteindre. Pas de bol, pas moyen de l’éteindre, je dois d’abord faire 2 séries d’abdos pour obtenir le badge « matin tonique ». Je galère, mais pas le choix, il me faut ce badge.

Il parait que si je fais couler une eau entre 38 et 39°, j’ai un Pokémon super rare qui apparaît

Je file dans la douche, téléphone en main. Il parait que si je fais couler une eau entre 38 et 39°, j’ai un Pokémon super rare qui apparait. Je l’ai déjà vu hier, mais il avait disparu. Il faut absolument que je m’achète un thermomètre, afin de bien contrôler la température de l’eau.

*
Bref, j’ai super faim. Heureusement en bas de chez moi il y a un Boulangerie-Stop. J’ai envie d’un croissant, j’espère qu’il y en aura. Je tourne la roue. « Essaye plus tard ». Je checke mon tableau de bord. Il me manque encore 2kms de marche si je veux pouvoir l’utiliser. Je fais le tour du quartier. J’en profite pour chopper deux-trois pokeball, je récupère aussi une potion Superlecture de la FNAC. Il m’en manque encore 58 avant d’avoir le droit de lire un bouquin.

*Je retourne à la boulangerie. Je tourne la roue. Tarte à la rhubarbe. Ce n’est pas vraiment ce que je voulais, mais bon, tant pis. Je la mets dans mon sac à dos, ça servira sûrement plus tard. Tétartre aime bien ça.
Je vais être en retard au boulot. Je marche, je marche, j’en profite pour récupérer quelques points sur mon chemin. Je commence à voir sur ma route un groupe de personne qui se pressent dans une direction. Ce n’est pas tout à fait ma route, mais je les suis. Quelqu’un a posé un leurre. Sauf que je ne suis vraiment pas en avance. Avant le leurre c’était l’heure, après le leurre, ce ne sera plus l’heure.
Je checke. Je l’ai déjà.

Putain, me dit-elle, T’es pas sur le bon trottoir. Elle est trempée. Et elle a raison

Et là, je ne sais pas comment, je me heurte violemment contre quelqu’un qui renverse son café. « Puuuuutain » me dit-elle « T’es pas sur le bon trottoir ». Elle est trempée, elle aussi. Et elle a raison. Pour aller plus vite j’étais sur le trottoir des gens qui ne jouent pas. Je m’excuse. Je lui demande de faire doucement, j’ai peur que la police me verbalise. Elle négocie. Je lui file toutes mes potions Superlecture de la FNAC. De toute façon, je n’ai pas le temps de lire.
Je reçois une alerte qui m’indique que je devrais déjà être arrivée au boulot. Mon téléphone vibre. Et revibre. Je suis devant MacDo. Je choppe les PotionBigMac, ce sera pour ce soir. Ça vibre à nouveau. Olalala ! ça y’est ils ont lâché le PokéRonald. Il me le faut. Mon boss comprendra. Je l’affaiblis à coup de Portionsdefruits. Et hop ! Je l’ai ! Vite il faut que je le balance sur Twitter.

Il est 9 h 58. J’ai plus de batterie. Ma batterie sac à dos, elle aussi, a l’air un peu faible.
J’arrive au boulot, un peu à la bourre. J’ai fait les 2km qui me séparent du bureau sans batterie. Tout ça pour rien. J’avais des œufs qui devaient éclore, et le badge « matin tonique » à confirmer. Tant pis.

Le boulot

Il me dit qu’il comprend, mais me rappelle qu’il a investi beaucoup dans le Pokestop de la société pour que les salariés se sentent bien et soient à l’heure le matin

J’arrive au boulot, tout le monde m’applaudit. Je ne comprends pas tout de suite ! Ah si ! J’ai choppé le PokéRonald, j’avais eu le temps de le Twitter. Mon patron me convoque dans son bureau, il a l’air fâché. Ah oui, le retard. Il me dit que cela se répète trop souvent. Je lui explique mes problèmes de ce matin, les abdos, la tarte à la rhubarbe, le mauvais trottoir. Il me dit qu’il comprend, mais me rappelle qu’il a investi beaucoup dans le Pokestop de la société pour que les salariés se sentent bien et soient à l’heure le matin. Il n’a pas l’air de se rendre compte que le Pokestop qu’il a acheté est loin d’être le meilleur et que ce n’est vraiment pas avec ça qu’on va pouvoir faire avancer les choses. Mais ça, évidemment, je ne peux pas lui dire. Il me demande d’ouvrir mon sac. Il regarde mon Pokedex, j’ai très très peur qu’il m’en confisque quelques-uns. Heureusement, c’est la tarte à la rhubarbe qui l’intéresse. Je lui donne de bon cœur.

J’allume mon ordi pour commencer ma journée de boulot. Ils ont changé le système de sécurité. Je dois retrouver Charlie dans la foule, si je veux me mettre au boulot. Ah, c’est bon. Je clique. Session ouverte.
Ma mère m’appelle, elle a accès à mon tableau de bord. Elle a vu que j’avais heurté une demoiselle ce matin. Elle a été voir son profil Facebook : « elle est jolie non ? » me dit-elle. Je suis incapable de lui répondre. Je n’ai pas fait attention. Comme d’habitude elle me dit qu’il serait temps que je me trouve quelqu’un. Je lui explique que j’en ai rencontré plusieurs sur Poke Match, mais ça n’a pas matché. Elle m’invite à déjeuner dimanche. Je prétexte un anniversaire. Elle me dit que mon cousin a attrapé Pikachu dans le jardin hier. J’accepte le déjeuner.
Journée de boulot plutôt productive, j’ai obtenu le badge 200 saisies en faisant la compta, un badge créativité en brainstorming. J’ai un œuf chance en incubation. J’espère bien qu’il y aura une prime dedans, ça me permettra de partir en vacances.

Et puis, je tombe sur cette fille. Jolie, 728940 XP. Par contre elle est Sagesse. Je suis Intuition.

Tout est rechargé, mon sac à dos, mon téléphone, c’est bon, je suis tranquille pour la soirée. Je dois rejoindre des potes au Pokebar. Ils sont à la bourre. Je lance Poke Match, pas grand-chose aux alentours. Et puis, je tombe sur cette fille. Jolie, 728940 XP. Par contre elle est Sagesse. Je suis Intuition. Mais bon, je crois qu’elle me plait. Mon pote Tom sort aussi avec une fille qui n’est pas de la même équipe, et ça marche bien. Alors c’est sûr, parfois, ce n’est pas évident, sa famille n’a pas compris, ses amis n’y croyaient pas trop. Moi le premier. Mais ils sont ensemble depuis bientôt 8 mois maintenant. Je fouille un peu le profil de la fille et son journal. Je vois qu’elle est passée au Pokebar il y a 17 minutes. Elle a ensuite fait un passage chez Séphora, pour attraper des bons de réduction. Elle doit sûrement être en train de marcher, pour débloquer son badge dîner. Elle va revenir. J’espère.

La soirée

Je lui envoie une framboise, pour attirer son attention. Je me retourne. Elle me sourit. Elle m’envoie 50 super potions

1 h. Toujours rien, les copains sont arrivés, on parle de tout et de rien, mais surtout de Pokémons. Je paye ma tournée pour fêter ma chasse de PokeRonald. Je vois la fille arriver. Elle s’assoit à la table juste à côté. Je lui envoie une framboise, pour attirer son attention. Je me retourne. Elle me sourit. Elle m’envoie 50 super potions. C’est ce qu’il faut pour commander un verre dans ce bar. Je m’apprête à me lever pour la retrouver au bar. Mais mon application m’indique que je ne peux pas boire de verre tout de suite. Je dois d’abord manger et débloquer le badge de la Sécurité Routière « après dîner ». Je lui envoie un message pour lui dire que l’on se rejoindra un peu plus tard.
Julie, la copine de mon pote Tom arrive. Elle s’assoit. On se parle peu, il y a beaucoup de Pokémons à chasser ce soir. Et plus personne ne peut consommer si le badge n’est pas débloqué.
Tout à coup, alors que nous avions tous les yeux sur nos téléphones, nous recevons tous un message de Julie et Tom, le couple attablé avec nous. Un œuf est en train d’éclore sur chacun de nos téléphones. « Suspens » est-il indiqué ! Et là, sort de l’œuf un petit message, envoyé par Julie « Je suis enceinte » !
Je relève les yeux, comme mes amis autour de moi, et je vois Julie et Tom, émus. Je vois alors Julie se lever, et nous montrer fièrement son petit ventre.
Badge « OUVRE LES YEUX GROS NAZE » pour moi. Je ne m’étais rendu compte de rien.

Le premier bébé Pokémon Go sera là dans quelques mois.

Crédit illustration : Pawel Kuczynski

Coralie
À propos de l'auteur

Dite la curieuse de BEJOUE, elle aime fouiller les internet pour trouver des pépites, les histoires de chouette, les jeux de mots et le papier cadeaux.

Newsletter

Facebook