(be)joue au Subbuteo avec Robert Pires

Il y a quelques semaines, nous proposions une petite partie de Subbuteo / Interview à Robert Pires. Il a accepté. C’est donc dans un pub d’un quartier un peu chic de Londres que nous l’avons rencontré, et que nous avons joué !

Il fait quoi, Robert Pires ?

Joueur de football retraité (depuis quelques mois) ayant brillé au FC Metz et sacré champion du monde en 98, Robert Pires est maintenant Ambassadeur de l’équipe d’Arsenal, en Angleterre.

C’est quoi le Subbuteo ?

Le Subbuteo est un jeu de foot sur table inventé en 1947 par Peter Adolph. Le jeu se joue sur un tapis de jeu de 1,35 m sur 0,90 m. Chaque joueur dispose de onze joueurs montés sur des socles sphériques. Il doit faire avancer ses joueurs avec l’ongle en faisant une pichenette. Le gardien, lui, est monté sur une tige.. Dans l’esprit, on retrouve toutes les règles du football.

Bien plus qu’un simple jeu de société, le Subutteo est un sport de compétition (non, ne rigole pas) organisé via une Fédération internationale et des tournois nationaux et internationaux sont organisés. C’est la  WASPA (World Amateur Subbuteo Players Association) qui réunit le plus de joueurs (plus de 1 700) de 41 pays différents, ayant disputé plus de 800 tournois dans le monde.

Dans cette vidéo, nous avons préféré la version simplifiée :

  • 7 penalties
  • 2 pions étaient à la disposition de Robert Pires : son pion & celui de Thierry Henry : au cas où.
  • Le gardien de but : Coralie, pour représenter BEJOUE
  • Accessoire : un mini-haltère, si nécessaire, pour muscler son jeu.

De quoi ça parle?

Au cours d’une partie en 7 penaltys, on a parlé de jeux d’argent, jeux de société, jeu vidéo, jeu de hasard, jeu de mains.

Pour connaître le score, il faudra visionner la vidéo.

 

Et qu’est ce qu’il nous a dit d’autre, Robert?

Robert nous a également parlé de son métier d’Ambassadeur d’Arsenal, qui consiste à représenter l’équipe un peu partout dans le monde.

Il nous a aussi raconté que quand il travaillait pour PMU, il avait sûrement rendu des gens riches, ceux qui ne suivaient pas ses pronostics, car il se plantait souvent.

Quand on lui a demandé quel conseil il donnerait à son fils Théo, si le fils de Thierry Henri lui proposait de faire un « penalty spectacle » il nous a répondu :

Je lui recommanderais d’accepter, d’y aller, mais surtout  : de ne pas le rater !

Un grand merci :

À Pierre, Thomas, Bruno, FenshToast, Guillaume, Simon, Nicolas & Il était DES fois !

Et surtout merci à Robert, d’avoir joué le jeu !

 

Pour visionner la vidéo sur notre chaîne youtube

 

Coralie
À propos de l'auteur

Dite la curieuse de BEJOUE, elle aime fouiller les internet pour trouver des pépites, les histoires de chouette, les jeux de mots et le papier cadeaux.