Classcraft : le jeu vidéo pour motiver les élèves

Quand on mélange jeu vidéo RPG (dit aussi jeu de rôle) et enseignement, on obtient Classcraft : l’invention de Shawn Young, un professeur de physique québecois qui désirait trouver une méthode pour motiver ses élèves.

Ah la « ludification » ! Ce joli mot à la mode, issu de l’anglais « gamification », désigne le fait d’incorporer des mécanismes de jeux dans d’autres domaines, l’objectif étant d’éduquer ou de motiver les « joueurs » à effectuer des tâches ennuyeuses.

Classcraft a surfé sur la vague de cette nouvelle forme de jeu qu’on appelle les Serious Games. Si on connaissait déjà Habitica, le jeu RPG pour ludifier sa vie ou encore ChoreWars  pour gagner de l’XP, des points d’expérience, en faisant le ménage, ici Classcraft est un outil pour les profs qui veulent motiver leurs élèves via la ludification, une sorte de « bons points » amélioré.

Un outil incroyablement complet

En s’inscrivant sur le site du jeu , on est face à un outil très abouti, incluant toutes les caractéristiques de la ludification :

  • le prof peut donner des XP (Points d’Expérience) ou enlever des HP (Points de Vie) aux élèves selon leur comportement.

 

Classcraft HP et XP

  • les élèves incarnent une classe de héros, évoluent et débloquent des compétences leur permettant d’avoir plus de temps pour rendre leurs devoirs ou encore d’avoir des aides lors des interrogations écrites !

Fenêtre de competences dans Classcraft

 

  • il y a une idée de collaboration entre les élèves puisqu’ils font partie d’un groupe de héros et devront s’aider mutuellement pour gagner des XP ou soigner les HP des autres.
  • tout est modulaire pour le prof et il peut décider lui-même de chaque élément du jeu.
  • les parents peuvent rejoindre le site et l’application IOS leur permet de suivre à tout moment l’évolution de leur héros.

La ludification : bien ou mal ?

Le problème de la ludification c’est que c’est avant tout une manière de manipuler les esprits. Si l’idée est originale, des controverses quand à l’éthique d’une telle application fleurissent déjà sur le net, en témoigne cet article.

Equipe-classcraft

En effet, l’application ne cherche pas à remettre en cause le système scolaire (qui est très probablement la cause de l’échec de pas mal d’élèves), mais plutôt à le formaliser dans encore plus de cadre et de règles, avec le côté heroic-fantasy / jeu vidéo pour mieux faire passer la pilule.

Certaines règles font froid dans le dos, comme le fait de devoir dépenser des points d’action pour avoir le droit d’ouvrir la fenêtre ou encore les pertes de points de vie collective lorsqu’un élève perds tout ses HP (meilleur moyen pour créer une pression sociale entre les élèves) qui n’est pas sans rappeler l’horrible gamification chinoise  qui punira les « citoyens dissidents ».

Fenetre dans Classcraft

Néanmoins il faut garder en tête que cela reste un outil et qu’il est très « customisable », chacun pouvant en faire de bons comme des mauvais usages …

Découvrir Classcraft !

 

Anthony
À propos de l'auteur

Anthony est tombé dans la marmite à jeux quand il était petit ... et il n'en est jamais ressorti ! Féru du jeu sous toutes ses formes, il est avant tout en quête d'originalité dans le domaine ludique

Newsletter

Facebook