Essen 2017, indigestion de spaghetti et autres curiosités

Le salon Essen en Allemagne est le plus grand festival de jeux au monde, « the place to be » pour les amateurs et professionnels du merveilleux monde ludique. Entre découverte et overdose, BEJOUE a ramené dans ses colonnes, un top 5 des jeux les plus « chelou » de cette 34ème édition.

 

Pas délicatESSEN

Notre société devient de plus en plus joueuse et les records explosent chaque année au Essen : 174 000 visiteurs, pour 1021 exposants venant de 50 pays. Le catalogue de jeux présentés est composé de 1200 références selon la police, et 1800 selon les manifestants, et à la louche, on retrouve un bon 2/3 de nouveautés.

Il y a plusieurs façons de faire le salon Essen : soit vous savez ce que vous êtes venu chercher, soit vous partez à l’aventure. Vous côtoyez les gros de ce monde qui ont joué des coudes dans la guerre de la publicité pour attiser votre âme de joueur, vous errez vers les halls éloignés, les jeux improbables, les éditeurs du mondes entiers voire d’un autre monde !

 

Top 5 des jeux « chelou »

En quelques heures, le Essen peut donner un petit florilège de jeux et des personnages bizarres.

Attention cet article contient des vidéos improbables. 

  • Queen Strike

Un jeu coopératif pour enfant, jusqu’ici rien d’exceptionnel ! Mais quand une reine méchante apparaît dans le jeu en hologramme, l’effet est surprenant. Bon, il faut avoir une tablette tactile pour jouer et les explications du taïwanais à l’anglais au français ne nous ont pas facilité l’immersion. Mais quand on chasse des notes de musique en faisant des shifumi avec des gants en cotte de mailles, est-ce vraiment important ?

 

  • Hop !

C’est le nom de ce jeu où votre but est de lancer un anneau représentant un arc en ciel dans le doigt de votre adversaire, pour grimper sur des nuages peuplés de créatures fantastiques comme des licornes. Et tout ceci, dans le but d’atteindre le 7ème ciel…Une petite variation vient perturber le lancer à chaque tour de jeu. Et ça, c’était expliqué par des jeunes femmes en mini short avec un tee-shirt arc-en-ciel et une corne de licorne sur la tête, dans le hall principal, en plein milieu du salon…Le bon goût avant tout !

Le jeu Hop ! dans le hall d'entrée du Essen.

 

  • Kill the Unicorns

Cette année, on peut dire que la licorne a le vent dans sa petite crinière. Cet animal était certainement le plus représenté au Salon Essen. Certains l’aiment, d’autres veulent sa mort. Dans Kill the unicorns, dixit sa traduction, le but du jeu est bien de dégommer de la licorne ! Mais attention, des ânes déguisés en licorne se sont glissés sur le plateau. Et aussi, les licornes roses ne sont pas de vrais licornes… Un jeu calculatoire mais avec du chaos, un grand n’importe quoi jusqu’au bout.

Le jeu Kill the unicorns au salon Essen.

 

  • Spaghetti

Sur le Salon, on a même croisé un individu habillé en chef cuisto italien, qui nous a invité dans une langue étrangère et étrange, tentant d’imiter un accent italien, à manger un plat de spaghetti. Le but est de retirer les spaghetti de l’assiette sans qu’ils ne touchent la table. Il ne faut surtout pas salir la nappe de mamie ! Et pour corser l’affaire, des boulettes de viandes géantes en équilibre menacent en permanence de rouler sur la table et de vous faire perdre. C’est comme jouer au mikado avec une pelote de lacets de chaussures et des balles de ping pong au milieu. Une merveille !

 

  • Chicken Wings

Et lorsque rassasié par tant d’improbabilité et que vous êtes prêt à entamer le voyage du retour, vous croisez un stand magique. Voilà qu’un enfant tient une cuillère en bois dans sa main et catapulte un petit poulet en plastique qui vient se coller ridiculement sur un poster-plateau de jeu représentant une ferme. N’écoutant que votre cœur vous ne pouvez qu’attendre votre tour, pour vous aussi saisir la masse visqueuse et orange d’un poulet collant et le lancer dans la ferme, près du maïs en évitant le chien, le barbecue ou encore, l’abattoir. Essen quand tu nous tiens…

Vivement l’année prochaine !

Crédit photo : Maxime Rambourg & BEJOUE.

Maxime
À propos de l'auteur

Dit l'infiltré de BEJOUE. Il aime faire jouer les gens, les tables avec des chaises, les jeux de mains, les jeux de malins, les génies du mal et les baballes.

Newsletter

Facebook