Le secret de (l’alcoolisme) de Laurence ou l’invention de la prévention ludique

Comment parler du tabou de l’alcoolisme au féminin ? Comment sensibiliser à la difficulté de repérer une addiction chez un proche ? Le Fonds Actions Addictions, grâce à l’agence BETC, tape juste avec « Le secret de Laurence », un jeu pédagogique entre escape game, e-learning et jeu vidéo.

Un appartement, des indices et une mystérieuse Laurence

Durant un mois, plus de 7000 personnes ont joué au « Secret de Laurence » à la fois virtuellement dans un jeu vidéo en ligne et physiquement dans le décor d’un appartement du 14ème arrondissement. Ce lieu est présenté comme un escape game géant. Une tâche rouge, une chaise cassée, un jogging sale, la Bible, des post-it, des messages répétitifs, une bouteille de parfum ouverte, des factures impayées… Ce sont autant d’indices disséminés dans les différentes pièces de l’appartement. Que le jeu soit virtuel ou réel, la difficulté pour comprendre ce qui s’est passé, est la même. Seulement 3 personnes sur 7000 ont décelé le fameux secret de Laurence : son alcoolisme.

Une expérience immersive

La pertinence de cette campagne de sensibilisation réside dans son aspect immersif. On entre dans le quotidien d’une personne malade alcoolique. Cet appartement est celui qu’occupait Laurence Cottet le 13 mai 2009, jour de l’enquête. Cette ancienne cadre de chez Vinci, témoigne depuis plusieurs années, sur son parcours. Malade alcoolique, abstinente depuis une dizaine d’année, elle explique par cet outil ludique, sa dépendance et les conséquences sur sa vie au quotidien.

Une capture d'écran du jeu "Le Secret de Laurence"

Des outils pédagogiques

On retrouve sur le site jeu.lesecretdelaurence.com, l’ensemble des éléments de la campagne : la vidéo « reveal » qui montre la solution à l’énigme et présente Laurence Cottet, le site pédagogique qui explicite les indices disséminés dans l’appartement et enfin le jeu en lui même. Cette approche multiple permet d’aborder le problème de l’alcoolisme par différentes portes d’entrées.

Si l’espace d’enquêteur où l’on doit photographier des indices afin d’émettre une hypothèse sur « ce qui s’est passé dans cet appartement » et « qui est Laurence » n’a plus beaucoup d’intérêt à ce stade de la campagne, en revanche l’espace de visite de l’appartement est extrêmement pertinent. Les indices de l’appartement (objets, messages, miroirs cassés,…) sont mis en perspectives avec des thématiques. Les post-it comme « Pas ce soir ! » retrouvés dans l’appartement, sont expliqués dans le chapitre « Les stratégies pour s’en sortir » ou encore la bouteille de parfum ouverte est associée aux explications du Professeur Michel Reynaud sur « La consommation d’alcool ».

Les campagnes de prévention sur l’alcoolisme sont nombreuses. Mais « Le Secret de Laurence » est sans doute la première qui marque autant les esprits. 

Jouer au Secret de Laurence !
S’informer sur les addictions.

Isa
À propos de l'auteur

Dite le petit futé de BEJOUE, elle aime les histoires de jeux et de gens, les enquêtes de terrain au pied de son immeuble, et la moquette dans les pubs.

Newsletter

Facebook