Suer connecté, c’est gagné !

De plus en plus de salles de sport cherchent à attirer une nouvelle clientèle en rendant la pratique toujours plus ludique. A grand renfort de nouvelles technologies et d’innovations matérielles.

A ce rythme-là, les coachs sportifs ont du souci à se faire, risquant le même sort que les caissières dans les supermarchés, à savoir… disparaître ! En effet, les salles de fitness qui font le choix d’investir dans un matériel high-tech et innovant sont de plus en plus nombreuses, bouleversant les manières d’aborder la pratique sportive.

 

 

 

Et on ne parle pas ici du simple écran plat diffusant des clips de rap US, faisant fantasmer les athlètes débutants sur les fesses de Nicki Minaj ou les pecs de Kanye West. Vélos connectés permettant de faire des courses et de pédaler comme si le client était au cœur d’un jeu vidéo, suivi et évolutions des performances, cours vidéo à la demande, tapis de course ultra-complets, outils de connexion aux réseaux sociaux, l’heure de la digitalisation du sport est arrivée. Et les différentes franchises sont désormais prêtes à se livrer une guerre sans merci dans l’espoir de fidéliser les clients autour de ces nouvelles applications.

 

Se plonger dans un univers

Chez Fitness Park, par exemple, des vélos Expresso sont à disposition depuis plusieurs mois déjà. Leur valeur ajoutée ? Le cycliste 2.0 a le choix entre plusieurs parcours très variés, de la piste de VTT en pleine forêt au circuit sur bitume dans les rues d’une grande ville, avec la possibilité de régler le niveau de difficulté ou de dénivelé. Chacun peut en plus enregistrer ses performances en se connectant à son profil, et constater ainsi sa progression de séance en séance. Une cliente habituée des lieux témoigne :

Ce type de vélo rend les choses plus marrantes. On se plonge dans un univers, on essaye de doubler les autres concurrents, on évolue dans un vrai décor. Du coup, on est clairement moins obnubilé par l’effort qu’on est en train de fournir.

 

Des gens font du sport connecté en salle.

 

L’hyper-connexion des salles devient progressivement une obligation pour attirer les clients. Car pour une grande partie d’entre eux, partager leurs performances en temps réel ou pouvoir rester actifs sur les réseaux sociaux tout en effectuant leur séance de fitness est aussi important ou primordial que la pratique sportive elle-même.

 

Perspectives sans limite

Pour revenir à l’aspect toujours plus ludique du sport en salle, certaines innovations vont encore plus loin. C’est le cas de Pavigym, qui a lancé un revêtement pour sols et murs. Le concept ? A partir d’une simple tablette, un coach peut diriger une multitude d’effets sonores et lumineux, histoire de rendre une séance complètement dingue. L’idée est de rendre l’effort amusant et de séduire de nouveaux publics. Cette catégorie de matériel offre des perspectives sans limite pour les années à venir…

On pourra mettre des couleurs et du son partout, transformer une salle de sport en dernier épisode de Star Wars, il ne faut pas oublier une chose : pour progresser, il y aura toujours un moment où il faudra souffrir un minimum et transpirer ! D’ailleurs, si certains sont curieux et intrigués face à cet afflux de technologie, beaucoup tiennent encore à leurs cours « traditionnel » avec un vrai coach, en chair et en os, et pas un R2-D2 de la musculation. Pas de panique donc, les deux univers devraient continuer à se côtoyer et, plus positif encore, se compléter pendant un petit bout de temps.

François
À propos de l'auteur

Ma caravane, mon banjo, ma plume et mon couteau

Newsletter

Facebook