Cahiers de (vraies) vacances

Le cahier de vacances s’est imposé depuis les années 1930, comme l’incontournable de l’été au même titre que le maillot de bain ou la crème solaire. « Apprendre en s’amusant », « Être la reine du CP », « Entrer en 6ème comme dans du beurre », sont les innombrables promesses de ces 4,2 millions d’exemplaires vendus tous les ans à travers le monde. Chez BEJOUE, on dit « #déso« , on n’est pas foncièrement convaincues et on préfère vous montrer d’autres petits cahiers.

 

Les best-sellers de l’été

Bordas, Nathan, Hachette se disputent chaque année le marché des cahiers de vacances. Jeux, énigmes, rébus remplacent pendant l’été le professeur. Ils font croire aux parents que grâce à ces quelques pages mal imprimées, leur progéniture ne va pas perdre ses acquis. Oui, oui, ils ont peur de ça davantage que le moustique Zika. Et comme le marketing aime surfer sur les peurs en tout genre, on assiste à une inondation de modèles pour tous les âges dans les rayonnages des supermarchés, des librairies ou du tabac-presse d’à côté. Cette année encore, le petit fascicule fastidieux va rythmer le temps de nombreux enfants.

Chez BEJOUE, les vacances, c’est sacré ! Et pour une fois, on n’aime pas que le jeu soit partout et surtout nulle part. Comme l’explique l’anthropologue Julien Clément :

Les vacances : ce temps pour soi est donc libérateur. Outre sa fonction de repos, il a pour objectif l’épanouissement de l’homme.

Un temps à part dans l’année, un temps pour soi. D’après la psychanalyste Claude Halmos, on oublie d’appliquer ces notions essentielles à tous, grands et petits. « Nous le savons, nous, adultes, avec la liberté que nous offre cette période de nous habiller à notre guise, de n’être plus tenus à des horaires stricts, de nous inventer un autre quotidien. Et pourtant, les parents l’oublient pour leurs propres enfants lorsqu’ils les font travailler, chaque jour, leur cahier de vacances. »

Une maman qui aide sa fille à faire son cahier de vacances

Un conseil : les cahiers de vacances ne sont finis qu’1 fois sur 4. Alors, utilisez les 6 ou 8€ que coûte un cahier de vacances pour acheter des glaces. Profitez-en pour faire faire à votre enfant une petite addition. Ça sera plus efficace !

 

Après le coup de gueule, les coups de cœurs…

Sur la plage ou dans le train, à la terrasse d’un café ou pour occuper vos bambins dans la voiture, on vous présente des cahiers de (vraies) vacances pour enfants et adultes.

 

  • Le plus original et le plus engagé : « le cahier des congés payés », PETIT BAIN

 

Un extrait du cahier de congés payés de Petit Bain

Bel objet édité par Petit Bain qui fait écho aux 80 ans des congés payés. Ré-enchanter l’été, faire le tour du monde ou prendre les chemins de traverse de notre environnement, voici les ambitions de ce petit cahier imaginé comme un clin d’œil intelligent à une époque où les vacances n’étaient pas encore un fait de société mais plutôt une avancée sociale extraordinaire : 14 jours de repos sans perte de revenus pour tous les salariés.

Ce cahier d’activités pour les 6 à 12 ans propose des trucs et astuces pour réparer son vélo, des informations sur la vie en 1936, des origamis, des constructions en papier, des recettes de cuisine, des langages à inventer, des jeux de petits chevaux, des dessins rigolos, des chemins à compléter…

La plupart des illustrations sont réalisées par l’illustratrice Martyna Wójcik-Śmierska. Son travail est précis, inspirant, dans un style minimaliste qui arrive à dire beaucoup sans artifice.

A l’intérieur du cahier, vous trouverez un jeu des lois des congés payés. On avance de mouvements sociaux en décisions politiques, en durées légales du travail. La fin nous laisse un goût de poulpe mort dans la bouche : « CASE 67 : Et après ? 80 ans après le Front populaire, le monde se retrouve confronté à d’énormes inégalités sociales, des millions de migrants fuient les conflits, la désertification et la misère. Comme tu peux le constater, le jeu n’est pas vraiment fini… »

C’est incroyable comme un simple petit cahier peut nous inciter à prendre notre destin en main :

Tu as gagné mais tout reste encore à faire !

Prix : 7,50 €
www.lagrandecolo.org/le-cahier

 

  • Le plus Culture G : « Cahier de vacances pour adultes », L’ÉLÉPHANT

 

Une page du cahier de vacances pour adultes de L'éléphant

L’éléphant est une revue de culture générale. Née de l’idée désuète que la connaissance et l’éducation contribueront à changer le monde, elle propose pour l’été de « réveiller le plaisir du savoir » avec ce cahier de vacances.

On y retrouve des citations rigolotes, notamment du 36ème Président américain à propos du 38ème…

C’est un bon gars, mais il a trop joué au football sans casque.

Il y a beaucoup de questions et de jeux sur le monde, l’art, la littérature, les sciences. On s’interroge sur la société. On essaie de compléter des textes à trous, on explore le monde avec des coutumes étonnantes, on parle quelques mots d’argot. Chez l’éléphant, on est persuadé que le jeu est un excellent outil pour stimuler ses neurones. Et ils font ça bien !

BEJOUE dit « big up » pour la mise en avant des femmes. Pour une fois, elles n’ont pas été oubliées ! On replace sur une frise chronologique les avancées majeures en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes,  on retrouve le nom de portraits de femmes qui ont marqué l’Histoire.

Et voici le slogan de l’éléphant : « Cet été, votre seul bagage est culturel… »

Prix : 6,90 €
www.lelephant-larevue.fr

 

  • Le plus nostalgique : « Auriez-vous décroché le BAC en 1835 ? », LIBRAIRIE LAROUSSE

 

La couverture du cahier du Bac de 1835

Faites une plongée dans le bacca laurea du XIXe siècle avec des questions d’arithmétique, de rhétorique, d’algèbre, d’histoire, de physique ou d’astronomie.

Les questions sont véritablement extraites d’un manuel datant de 1835. Elles ont été simplement rendues plus fluides au niveau de la lecture. Ce cahier a un intérêt historique. Il est peu probable que vous rigoliez aux éclats en essayant de résoudre des équations du premier degré : 4x – y = 6 / 5x – 13 = y.

En tout cas, cette édition qui dénote, attisera votre curiosité et votre goût du challenge. Et peut-être, qu’à la fin, vous pourrez dire : « Veni, vini, vici ».

Prix : 4,99 €

 

  • Le plus rigolo : « J’aime rire », BAYARD

 

La couverture du cahier d'été de Tom-Tom et Nana

Tom-Tom et Nana, c’est un peu une madeleine de Proust, le souvenir de milliers d’enfants qui se ruaient d’abord sur les aventures de la famille Dubouchon, avant de lire l’histoire illustrée.  Depuis 1977, J’aime lire est le leader de la presse jeunesse. C’est le magazine le plus lu par les enfants en France, avec plus de 2,3 millions de lecteurs.

Ce cahier spécial été reprend les formules qui marchent : des devinettes, des blagues, des charades, des casse-têtes, des points surprise,…Il y a aussi des astuces pour bricoler, des critiques de livres pour enfants, des dates à retenir. Et surtout, beaucoup de BD avec les aventures de Tom-Tom et Nana à la piscine, en colo, en train de préparer la rentrée !

BEJOUE n’a pas choisi ce cahier par hasard. Il est mixte ! A l’opposé de la mouvance des cahiers d’activité « genrés » comme ceux des éditions Magnard, qui proposent un bleu pour les garçons avec des chevaliers et des voitures, un rose pour les filles avec des princesses et des licornes, « J’aime rire » rappelle que les vacances, c’est effectivement fait pour se marrer ensemble…qu’on ait 7 ans ou 70 ans, qu’on soit une fille ou un garçon.

Prix : 4,95 €
www.bayard-jeunesse.com

 

Crédit photo : Bruno Levy/SIPA & BEJOUE

Isa
À propos de l'auteur

Dite le petit futé de BEJOUE, elle aime les histoires de jeux et de gens, les enquêtes de terrain au pied de son immeuble, et la moquette dans les pubs.

Newsletter

Facebook