Chamboule-ton-quotidien

Des boîtes de conserve empilées, une balle, un lancer, « comme envie de tout casser ». Rien d’extraordinaire, sauf que ce mignon chamboule-tout n’a pas toujours été aussi « bisounours ». Outil pour dénoncer la société de l’époque, travesti en jeu de foire au Moyen-Âge , le jeu de massacre, inspirateur du chamboule-tout, n’est pas qu’un simple jeu d’adresse.

Si dans les magasins de jouets ou sur les centaines de tutos YouTube, le chamboule-tout arbore des couleurs guillerettes et des images de « barbapapa », au XIVe siècle, il n’en est rien de tout ça. Le jeu de massacre est composé des têtes à abattre de la société ultra-hiérarchisée : des figures en bois, caricatures du roi et de la reine, des personnages nobles.

A l’aide d’une balle en tissu garnie de son, les jeux de massacre permettaient de se révolter sans risque contre l’ordre établi. Joué sur les places publiques, ce jeu d’adresse représente de manière satirique la société de l’époque. Comme le jeu de cartes ou les échecs, il met en évidence l’organisation sociale.

Au cours de l’Histoire européenne, il s’est adapté à l’actualité. Les nouvelles têtes à abattre sont les bourgeois, les juges, les gendarmes ou les hommes politiques. Aujourd’hui, on retrouve chez les antiquaires de jouets anciens des versions originales. Pendant la guerre de 1870, ce sont des militaires allemands qui sont représentés. L’un d’eux a d’ailleurs les traits de Otto von Bismarck.

Trois militaires allemands pendant la guerre de 1870

Les jeux s’adaptent, jouent avec l’actualité. On crée des « chamboule-PAS-tout » où l’on doit sauver des animaux, des prairies fleuries, et dégommer des voitures, des usines de glyphosates. Chez BEJOUE, on a créé un « chamboule-ton-quotidien » où tu peux tirer dans des images de foule, de métros bondés, de concerts où les smartphones ont remplacé les briquets, de burn-out, de Paris sous la pluie. Une manière à nous, de nous défouler de manière ludique sur notre environnement parfois oppressant. 

Le stand de BEJOUE aux 5 ans de Petit Bain

 

Résultat : depuis, qu’on a joué au « chamboule-ton-quotidien » le 5 juillet 2016, pour les 5 ans de Petit Bain, le soleil est revenu. Est-ce un signe ? BEJOUE chamboulerait-il vraiment ton quotidien ?

Louer le « chamboule-ton-quotidien », c’est possible ! 

 

 

 

Isa
À propos de l'auteur

Dite le petit futé de BEJOUE, elle aime les histoires de jeux et de gens, les enquêtes de terrain au pied de son immeuble, et la moquette dans les pubs.