Faits d(h)ivers : magasins de jouets et cambriolages

A la période de Noël, les magasins de jouets sont devenus la cible des cambrioleurs. Si pendant longtemps, les voleurs s’orientaient traditionnellement vers les produits de luxe et les bijouteries, ils jettent à présent leur dévolu sur les magasins de jouets. On est loin des prouesses d’un Albert Spaggiari et de son « casse du siècle ».  Top 5.

 

Petit cambriolage en famille

Le 24 novembre 2015, à Avranches, dans le département de la Manche, la famille Royer est réunie. Il y a le grand-père Serge, sa femme Danielle, la fille Corinne, son concubin Frédéric, le petit-fils Charlie et la petite-fille Manuella. Ils ont entre 18 et 58 ans, et sous prétexte que l’ex compagnon de Corinne ne leur revient pas, ils ont décidé de faire une petite sortie d’un genre nouveau : le cambriolage en famille. Au final, ils dérobent dans la maison de l’intéressé les jouets prévus pour Noël. Pas de chance, le magasin où ils essaient de revendre la marchandise, lance l’alerte. Résultat : ils écopent de 2 à 4 mois de sursis pour certains, à 4 mois de détention ferme pour d’autres. Joyeux Noël !

90 policiers pour 8000 € de jouets

Dans la nuit du 6 au 7 novembre 2016, des cambrioleurs sont entrés dans un local Cdiscount du 16ème arrondissement de Marseille grâce à une disqueuse thermique. Deux jours plus tard, la police a retrouvé le butin dans le 15ème arrondissement. Il n’avait pas encore été écoulé sur le marché noir du jouet de Noël. L’opération a tout de même nécessité la mobilisation de 90 policiers. Oui, c’est à peu près le nombre d’agents nécessaires à la sécurité du président américain en déplacement…On ne rigole pas avec les jouets de Noël !

5 minutes top chrono

Le 23 décembre 2014, deux malfaiteurs ont tenté de voler le coffre du magasin La Grande Récré du 19ème arrondissement. Ils sont entrés vers 19h, ont lancé des bombes lacrymogènes. Mais au bout de 5 minutes, ils repartent. La responsable avait eu le temps de prévenir ses collègues pour rendre le coffre inaccessible aux voleurs. Elle dira : « Cela nous arrive tous les ans à la même période. Ils voulaient l’argent pas les jouets ». Ne serait-elle pas un peu blasée ?

Vraiment pas esprit de Noël

Le 27 octobre 2016, l’association des Nez Rouges de Limoges, qui organise au sein des hôpitaux des spectacles pour rendre plus supportable les soins et le séjour des enfants, s’est fait voler plus de 600 jouets dans son local . Doudous, jeux de société, jouets en bois, livres étaient destinés à être distribuer dans toute la France aux jeunes malades. Résultat : une vague d’émotion et une cagnotte leetchi. Et comme le dit Sandie une des contributrices : « Pour aider tous les enfants qui en ont besoin qui n’ont pas à subir la bêtise des adultes ». Et en ce moment, la bêtise, on voit bien ce que c’est !

Le plus connu par « Les casseurs poisseux »

En 1992, le film « Maman, j’ai encore raté l’avion  » (Home Alone 2: Lost in New York) montre le cambriolage du plus vieux magasin de jouets de la Grosse Pomme, FAO Schwarz, renommé « Le coffre à jouet de Duncan » pour le tournage. Les deux braqueurs se cachent dans des petites maisons pour cambrioler le magasin. Cette scène a éveillé chez tous les enfants de cette génération, l’envie de passer la nuit au milieu de milliers de jouets…Pas vous ?

Isa
À propos de l'auteur

Dite le petit futé de BEJOUE, elle aime les histoires de jeux et de gens, les enquêtes de terrain au pied de son immeuble, et la moquette dans les pubs.

Newsletter

Facebook