Fémiludique, ludothèque féministe

Depuis la création de BEJOUE en 2016, nous mettons en avant des initiatives sociétales et ludiques. Nous parlons de jeux pour faire avancer la science, pour lutter contre le réchauffement climatique, pour s’engager politiquement,… L’un de nos sujets de prédilection est l’égalité femmes/hommes, et comment par le jeu nous pouvons aborder cette thématique. Le projet « Fémiludique » en est la synthèse.

Des pistolets à confettis mexicains aux catalogues de jouets de Noël…

Notre premier article publié le 4 avril 2016 sur notre blog s’intitulait « Du punk, des féministes et des pistolets à confettis« . Nous avions été interpellées par l’utilisation d’un simple jouet en plastique pour combattre le harcèlement de rue.

Une femme tire avec un pistolet à confettis
Las Hijas de Violencia combattent le harcèlement de rue avec des pistolets à confettis.

Du harcèlement de rue au Mexique à Dykie Street, jeu ultra pixélisé créé par deux françaises, Alice, doctorante en Sciences Politique et Hélène, graphiste, millitante dans des collectifs féministes et queers, en passant par l’épluchage des catalogues de Noël, le jeu est au cœur des luttes pour l’égalité.

L’idée d’une ludothèque féministe

La ludothèque, cet « espace pour jouer » apparu en 1934 à Los Angeles, a depuis connu plusieurs formes et plusieurs spécificités : ludothèques associatives, d’hôpitaux, d’entreprises, ludothèques pour les enfants ou ludothèque noire du collectif DCALK.

Ce format est à la fois cet endroit pour jouer et également pour échanger. Si nous avons décidé de lancer Fémiludique, c’est pour partager notre veille et ouvrir aux autres notre collection de jeux. Comme nous l’avions expliqué dans le journal Libération : « la ludothèque d’une personne en dit autant sur elle que sa bibliothèque ». 

Illustration de Julien Pacaud de l’article « Le jeu en vaut la cervelle »

Un réseau de créatrices

Au fil de nos découvertes, nous avons tissé un réseau de femmes (et parfois d’hommes), autrices de jeux féministes et avons imaginé une version événementielle de ces expériences ludiques. Notre but est de mettre en avant ces initiatives et de sensibiliser différents publics. De manière ponctuelle, nous venons jouer avec vous, vos élèves, vos équipes à un ensemble de jeux féministes, qui tentent de sensibiliser et d’agir pour la mixité et la parité.

Cette action est l’occasion de mettre en valeur les femmes et de s’interroger sur les stéréotypes de genre. Aborder les rôles modèles avec des jeux comme Who’s she ? de Playeress ou Bad Bitches Only de Gender Games, déconstruire les stéréotypes avec la série de jeux The Moon Projet de Topla, identifier les mécanismes de sexisme ordinaire avec L’attrape-sexisme d’Elisabeth Chaudière, parler de l’orientation professionnelle et notamment des métiers du numérique avec Skill-e imaginé par BEJOUE et Nice Penguins,… Notre ludothèque comprend plusieurs références notamment sur les femmes dans l’histoire, la sexualité, l’égalité professionnelle.

Un espace de réflexion

« Fémiludique » n’est pas seulement un espace qui met à disposition des jeux mais c’est aussi un espace éphémère d’échanges et de réflexions. Autour des jeux, nous proposons aux participant.e.s de s’interroger sur leur parcours, de déconstruire et de créer.

Notre jeu « Les Mille pas » sur les carrières professionnelles au féminin est un exemple. Ce jeu co-créé avec plus de 700 femmes, intégrera « Fémiludique » prochainement.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en savoir plus sur « Fémiludique » : contact@bejoue.fr

Crédits visuel « Fémiludique » : Emma Bellet

À propos de l'auteur

Dite le petit futé de BEJOUE, elle aime les histoires de jeux et de gens, les enquêtes de terrain au pied de son immeuble, et la moquette dans les pubs.